Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Revue de presse > Tribunal de grande instance de Paris : les box vitrés supprimés pour les procès en comparution immédiate

Tribunal de grande instance de Paris : les box vitrés supprimés pour les procès en comparution immédiate

Le 23 avril 2018
La comparution des prévenus devant le Tribunal dans des box vitrés porte atteinte à la présomption d'innocence et est constitutif d'un traitement dégradant. Plusieurs mouvements d'avocats pénalistes dénoncent et luttent contre ce traitement.

" La ministre de la Justice Nicole Belloubet a annoncé le 18 avril 2018 une « adaptation » concernant les box vitrés dans les tribunaux, jugeant qu’ils « ne s’imposent pas » dans les procès de comparution immédiate. Une décision qui tombe alors que la colère des avocats monte contre ces dispositifs.

L’utilisation de box vitrés fermés permet d’assurer une sécurité adaptée lors de certains procès, comme les procès d’assises, les audiences liées au terrorisme ou à la criminalité organisée », juge la ministre dans un communiqué."

" Ces box fermés où se trouvent les prévenus pendant leur procès sont qualifiés de « cages de verres » par leurs opposants. De plus en plus nombreux dans les tribunaux, ils sont vivement critiqués par les avocats pénalistes qui estiment notamment qu’ils les empêchent de communiquer librement avec leur client."

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Revue de presse