Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Revue de presse > Rixe mortelle à Paris: Le rappeur MHD interpellé et placé en détention provisoire

Rixe mortelle à Paris: Le rappeur MHD interpellé et placé en détention provisoire

Le 18 janvier 2019
Rixe mortelle à Paris: Le rappeur MHD interpellé et placé en détention provisoire
Le rappeur MHD - Mis en examen pour "homicide volontaire" avec trois autres suspects, MHD a été placé en détention provisoire. L'agression mortelle dans laquelle il est soupçonné d'être impliqué remonte au 5 juillet 2018. Il est présumé innocent.

"L’enquête a démarré il y a six mois. Elle a débouché, ce mardi, sur l’arrestation de quatre personnes, dont le rappeur Mohamed Sylla, aussi connu sous le surnom de MHD. Placées en garde à vue par les enquêteurs du 2e district de police judiciaire, elles ont été mises en examen pour homicide. L’artiste parisien, âgé de 24 ans, et deux autres individus ont été placés en détention provisoire. Un autre a été placé sous contrôle judiciaire. Les enquêteurs sont persuadés que MHD est impliqué dans l’agression mortelle d’un jeune homme, l’été dernier. Ce qu’il nie.

Dans la nuit du 5 au 6 juillet 2018, une quinzaine de jeunes s’en sont pris à la victime, à l’angle des rues Saint-Maur et Tesson, dans le Xe arrondissement. Un déchaînement d’une violence inouïe. Vers 3h du matin, elle a été passée à tabac et poignardée, selon nos informations, à une vingtaine de reprises. Les pompiers ont bien essayé, durant de longues minutes, de le réanimer en pratiquant un massage cardiaque. Mais le jeune homme, âgé de 23 ans, est décédé des suites de ses blessures. Ses agresseurs, eux, ont pris la fuite, certains en voiture.

Une rivalité ancienne
Les policiers du 2e DPJ, chargés de l’enquête, vont privilégier l’hypothèse d’un règlement de compte sur fond de rivalité entre une bande du quartier de la Grange-aux-Belles, dans le 10e arrondissement, et une autre du quartier Chaufournier, dans le 19e arrondissement. Un conflit qui dure depuis plusieurs années et qui a déjà fait plusieurs victimes. Dernier épisode en date : en mars 2017, un homme de 29 ans avait été tué, avenue Simon Bolivar. Deux autres avaient été grièvement blessée : l’un d’eux avait été frappé avec une barre de fer, l’autre avait reçu des coups de couteau, relatait LCI à l’époque."

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Revue de presse